Constituée en deux grands blocs, la mouvance présidentielle voit ses deux regroupements politiques grandir au jour le jour, avec l’entrée d’autres petits partis. Bruno Amoussou et le Bloc Progressiste raflent le maximum en passant la barre des 20, il y a quelques semaines, pour se retrouver le 19 octobre dernier à 29 forces politiques. Ce qui permet à ce bloc de confirmer sa suprématie sur l’ensemble des regroupements politiques qui pourraient assister.

C’est dans un devoir d’information que le Secrétariat Permanent du Comité Présidentiel du Bloc Progressiste a fait le point des forces politiques qui constituent au jour du 19 octobre ce géant politique. Réunis autour de l’Union fait la Nation de Bruno Amoussou, chef de fil du Bloc, ces 28 autres forces politiques ont pour mission de conquérir la prochaine Assemblée nationale avec une majorité confortable au parlement avec le plus grand nombre de sièges aux législatives de 2019 pour le compte de la mouvance présidentielle.

On peut citer en plus de l’UN, le FDU de Mathurin Nago, la RB aile de Abraham Zinzindohoué, l’AND aile Barnabé Dassigli, l’UB de Lucien Houngnibo, l’Alternative Citoyenne de David Gnahoui, le CPP de Christelle Houndonougbo, l’USP Alléluia, la NVFD de Domitien Nouemou, le CDS Finagnon de Aké Natondé, l’Éclaireur, le MDC (Mouvement pour le Développement par la Culture) de Codjo Atchode, le RNC (Rassemblement pour la Nouvelle Conscience) de Pascal Irénée Koukpaki, l’UDS (Union pour la Démocratie et la Solidarité) de Sacca LAFIA, la CBR (Coalition Bénin Révélé) de Adidjatou Mathys, FRB (Front pour le Bénin Républicain du Bénin qui est Ex FRAP) de Marcel De Souza, les FUP (Forces Unies pour le Progrès) auquel appartiennent Augustin Ahouanvoebla, Badirou Aguémon et Paulin Gbénou, le RDR (Rassemblement pour la Démocratie et la République) de Épiphane Quenum, l’UNSD (Union Nationale pour la Solidarité et le Développement) de Baba Ciri Doko, le PRS (Parti pour la Rénovation Sociale) de Isidore Gnonolonfoun, les FUEDD (Forces Unies Engagées pour la Démocratie et le Développement) de Judith Dahui, le MAUDE (Mouvement d’Actions pour l’Unité et le Développement) de Ernest Sossou, FE (Force Espoir) de Antoine Dayori, l’INVR KOKARI (Impulsion pour une Nouvelle Vision de la République – KOKARI) de Malick Mora Sanni, la CCJ – Bénin (Coalition Citoyenne des Jeunes – Bénin) de Brice A. Dotché, VNG – XXL (Vision Nouvelle Génération – XXL) de Barthélemy N. Godonou, le PDL (Parti des Démocrates Libéraux) de Hospice C. Tokpanoude, le CMD de Yacouba Fassassi et le PNG (Parti National Gbénondou) de Euric Guidi.

Judicaël E.C. GBETO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.