Par le biais de cet entretien exclusif, le président légitime de la Confédération africaine de boxe, Maître Clément Sossa Simawango parle du prochain congrès de l’Association Internationale de Boxe amateur AIBA prévu pour le 03 novembre 2018 à Moscou. Une rencontre qui s’annonce houleuse parce que l’un des candidats qui remplit les critères à savoir : monsieur Serik Konakbayev, soutenu par toute l’Afrique a été abusivement écarté de la liste par ceux qui opèrent à travers la triche.

Enfin une élection pour mettre fin au désordre qui a régné pendant un bon moment à la tête de l’AIBA. Peut-on dire que le bout du tunnel est proche?
Merci monsieur le journaliste. Il y a au fait un congrès programmé qu’on pourrait qualifier de « mascarade ». Parce qu’il n’obéit pas aux statuts et règlement intérieur qui régissent la boxe au plan mondial. C’est le désordre total et ceux qui sont à la base de ces actes ignobles que j’appelle « les putschistes de la boxe » passent tout leur temps à écarter ceux qui ne partagent pas la même vision qu’eux.
Comment peut-on écarter facilement des gens alors qu’il y a des textes qui régissent l’Institution ?

Ils sortent des sanctions imaginaires et ils vous écartent. Et lorsque vous revenez, ils vous réhabilitent automatiquement. Ce sont des gens sans boussole qui sont là pour les « détournements », le luxe pendant que nous, nous mettons la main à la poche pour faire rayonner la boxe. En tant que président légitime de la Confédération africaine de boxe, j’ai eu à lancer un appel à tous mes collègues président de fédérations éligibles qui remplissent les critères ou de boycotter ce congrès, ou si jamais notre candidat que nous soutenons tous est retenu. Parce que ce groupe de mafieux a choisi d’écarter monsieur Serik Konakbayev, qui est notre candidat.
Pourquoi avoir porté votre choix sur lui ?
C’est lui qui a un bon projet et pour l’Afrique, et pour le monde. Si vous lisez son projet, vous allez vous rendre compte que c’est un projet prometteur. Mais ceux qui sont là n’ont rien à proposer. Nous sommes allés même plus loin. Sur 50 pays affiliés à l’AIBA, ils ont tout fait pour écarter une vingtaine pour des raisons fallacieuses. Ils ont fait une fiche piège à remplir et qui leur permet de savoir en réalité, ceux qui sont avec eux ou non. Donc, il t’élimine s’ils constatent que tu es contre le mafieux qui est intérimaire. Nous avons compris cela, on a vécu trop d’injustices. Certains amis européens et asiatiques sont avec nous. Le fait d’avoir d’écarter monsieur Serik Konakbayev sans preuve, sans raison nous rebelle. Nous sommes décidé à aller jusqu’au bout.
Pourquoi y a-t-il des exclusions ?
Si tu ne partages pas leur point de vue, ils trouvent des alibis pour t’écarter. Nous avons trop subi d’injustices et dès maintenant des dirigeants de l’Afrique, des pays européens et asiatiques ont décidé d’agir. Nous avons fait une pétition pour soutenir le candidat Serik Konakbayev dont la candidature a été maladroitement écartée. Nous sommes allés plus loin, car en dehors du Tribunal arbitral de Sport (TAS) a qui nous avons enjoint d’avoir à déclarer non conforme aux textes, le congrès électif du 03 novembre prochain, nous avons saisi le Comité International olympique (CIO) qui nous a donné raison. Parce que les dirigeants actuels de la boxe sont sanctionnés. L’instance internationale ; le CIO leur a refusé l’accréditation et la boxe risque d’être absente des prochains jeux olympiques de Tokyo 2020 à cause de leur attitude peu recommandable. Comment comprendre qu’un dirigeant fiché par les Etats-Unis pour avoir mené des activités illicites, souhaite diriger le noble art? Le Marocain qu’il cherche à imposer en vain à la tête de la Confédération africaine de boxe est un fourbe, un profito-situationniste, un usurpateur. Nous ne pouvons pas soutenir ceux là et c’est la raison pour laquelle nous sommes résolument décidés à porter notre candidat au pinacle. C’est-à-dire sur le podium et nous avons demandé par ricochet au TAS de décider du report du congrès de l’AIBA qui est prévu le 03 prochain à Mascou. Nous voulons le report pour qu’on revoie bien les choses et qu’on nous réhabilite notre candidat.
Réalisé par la Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.