Sauf cas extraordinaire, le parti du renouveau démocratique Prd (logo en photo) de Maître Adrien Houngbédji n’appartiendra plus à aucun des deux blocs connus et soutenant ouvertement le chef de l’Etat, Patrice Talon. Plus d’un mois après avoir renoncé à appartenir au Bloc des Républicains, l’un des vice-présidents du parti, Charlemagne Honfo en l’occurrence fait des confidences.  

À en croire le vice-président Charlemagne Honfo, maire de la commune de Sèmè-Podji, le Prd n’est guère contre la réforme du système partisan. Encore moins contre le Bloc républicain auquel il y a récemment renoncé malgré son soutien au pouvoir en place. Mais, précise t-il, il faut le respect des textes. Au sein du parti arc en ciel de Maître Adrien Houngbédji, les textes ne prévoient pas la disparition de cette chapelle politique à un quelconque moment de l’histoire de la démocratie béninoise, basée au début sur le multipartisme. Argument sur lequel il se fonde pour laisser entendre que lors du  processus de fusion avec le Bloc Républicain, le Prd pouvait constituer un courant au sein du nouveau parti en création. Pour en arriver à une fusion, soutient-il, avec un autre courant politique, des accords sont nécessaires ; ceci en respect des textes qui régissent le fondement du parti. Ce qui n’est pas le cas avec les partenaires du Bloc républicain, a-t-il rappelé la mort dans l’âme. Dans cet esprit de méfiance entre des partenaires qui sont appelés à faire la route ensemble, le Prd a marqué un arrêt. Profitant de la tribune à lui offerte, il a salué le chef de l’État, Patrice Talon qui malgré ce retrait manifeste et incompris des barrons du parti a souhaité donne libre accès au Prd pour affronter les prochaines élections législatives seul. Seulement, on se demande pourquoi un mois après son retrait, le Prd à travers son vice-président revient sur ce qu’il relève d’ores et déjà du passé ?

C D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.