La célébration de la fête du vodoun a été l’occasion saisie par les membres du Conseil National des cultes endogènes du Bénin (CONACEB) pour prendre d’une part, l’engagement d’œuvrer aux côtés du chef de L’Etat Patrice Talon pour le développement et, de reconnaître son amour pour les valeurs endogènes d’autre part.

Patrice Talon a marqué un point de plus lors de la célébration de la fête du vodoun. En effet à Bohicon, les gardiens des cultes endogènes lui ont tiré un coup de chapeau parce qu’ils estiment qu’il a de façon définitive, proclamé la Renaissance des cultes endogènes au Bénin. C’était l’occasion pour David Koffi Aza de mettre en lumière, le discours du 16 Décembre 2016 du chef de l’Etat. Allocution au cours de laquelle l’homme fort du 06 avril 2016 a reconnu en toute honnêteté la valeur intrinsèque du Vodoun. Une reconnaissance qui au-delà d’un simple mérite, marque le début d’un nouveau partenariat entre les gardiens de la tradition et le Chef de l’Etat. A cette effet, l’organe, qui regroupe aujourd’hui l’ensemble des « Vodounons »  des douze départements du Bénin,  a déclaré son alliance avec Patrice Talon. A en croire son président « le Conaceb s’engage résolument aux côtés du gouvernement pour être non seulement un allié certain, mais aussi un partenaire stratégique dans le monde endogène ». Le Conaceb  « entend prendre une part active dans le processus de la mise en œuvre des réformes du gouvernement, surtout en ce qui concerne les cultes endogènes, le tourisme religieux en particulier », a déclaré David Koffi Aza. Puisque les valeurs qu’incarne le vodoun sont partie intégrante du plan de relance du tourisme et  de restauration de certains palais royaux.  Ce qui a été matérialisé aussi pour le retour de certaines œuvres d’arts pillées au temps de la colonisation. Le Conaceb joue déjà  sa partition puisqu’il s’’invetit dans l’organisation  au  Bénin, du  Tofa.  Une façon de contribuer au développement de la nation sur les plans spirituel, économique.

Claude Dégboé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.